« Oui, …Mais que vont penser les autres? »

Cet article est créé dans le cadre du carnaval d’articles créé par Sarah sur son superbe blog https://multipassionnes-epanouis.com/ . Ce carnaval a pour objectif de partager des articles sur la thématique de la peur du regard des autres.

Tu connais ce moment où tu as envie de changer, d’évoluer, de te tourner vers de nouvelles choses, de nouvelles activités, mais que tu te sens bloqué par la peur du regard des autres? Tu te demandes en boucle ce qu’on va penser de toi? Tu te demandes si ton entourage va approuver tes changements?

Personnellement j’ai connu ça… Avant d’évoluer vers la personne que je suis aujourd’hui, j’ai longtemps été bloquée par cette peur du regard des autres. J’avais envie et besoin de changer mais peur d’affirmer ces changements, peur d’être jugée, peur de ne plus être aimée, peur de décevoir ou encore peur de ne plus répondre aux attentes des autres.

Non seulement j’avais peur du regard de « l’autre » – par « autre » entendons quiconque que j’aurais pu croiser – mais surtout peur de mon propre entourage.

Avec le recul, j’ai essayé de déconstruire ces peurs, et de mieux les comprendre pour m’en débarrasser définitivement. Finalement, d’où viennent ces peurs lorsqu’ils s’agit de changer?

La première chose à avoir à l’esprit, c’est que la peur du regard des autres est basée UNIQUEMENT sur des suppositions. On suppose que l’on va penser quelque chose de nous ou de nos actions. Alors qu’en réalité souvent les gens ont bien d’autres choses à faire (haha)

Il y a cependant deux choses dont j’aimerais te parler aujourd’hui.

Selon moi, la première chose qui nous freine dans nos évolutions c’est l’appartenance à un groupe. Nous sommes humains, et c’est dans notre nature de vouloir appartenir à une communauté. Cela peut avoir un impact très positif sur nos vies, mais ça peut également être un frein non négligeable dans nos changements. On appartient finalement à différents groupes : le premier que l’on rencontre c’est notre famille, puis peu à peu on se créée des groupes d’amis, puis dans le cadre professionnel, associatif, sportif, culturel.

Et lorsque l’on veut changer, que ce soit dans nos habitudes, dans notre consommation, dans nos activités etc., l’appartenance à nos différents groupes peut venir nous faire peur.

Prenons un exemple concret : lorsque j’ai décidé de devenir végétarienne et donc de modifier mon alimentation, j’ai été confrontée à la peur du regard de ma famille – composée de gros consommateurs de viande et charcuterie.

J’ai un autre exemple dans la poche : lorsque j’ai décidé de changer, de prendre confiance en moi et de ne plus me définir comme timide, cette fois j’ai eu peur du jugement de mes propres amis qui avaient l’habitude de me voir renfermée sur moi-même et peu avenante.

Dans ces deux exemples, on comprend bien que mon appartenance à des groupes m’a entraînée des peurs – pour le moins ridicules mais bien réelles – et donc freinée dans mes évolutions vers celle que je voulais devenir.

La deuxième chose qui peut créer des peurs du regard de l’autre c’est l’ENGAGEMENT. Lorsque l’on s’est engagés à agir – ou à être – d’une certaine manière, il est très difficile d’évoluer vers de nouveaux horizons.

Ainsi, lorsque je m’étais engagée auprès de TOUT LE MONDE (presque littéralement…) à manger sain, faire du sport à gogo et que j’ai décidé quelques années plus tard de me tourner vers l’exact contraire (ie lâcher prise pour retrouver un rapport sain à l’alimentation) il a été très difficile pour moi de réintégrer des aliments « interdits » devant les personnes qui connaissaient mes engagements.

L’engagement est souvent quelque chose de fort et de puissant. C’est pourquoi il peut venir nous impacter positivement lorsque l’on s’engage à changer vers la personne que l’on souhaite, ou au contraire nous freiner si l’on n’avait pas fait les bons choix.

Finalement, si l’on prend un peu de recul sur ces deux sources de peurs : l’appartenance à un groupe et l’engagement, on remarque qu’elles peuvent à la fois nous freiner dans nos évolutions mais aussi nous aider – selon comment on les utilise.

Mais il y a autre chose qu’il faut bien comprendre…

Le regard des autres renvoie toujours à notre propre regard sur nous-même.

Ainsi, quel que soit ton entourage, quels que soient tes groupes, tes engagements, si tu ne changes pas ton propre regard sur toi-même, tu auras toujours cette peur du regard des autres.

Par exemple, si tu veux changer mais que tu penses toi-même que tu n’en es pas capable, il est évident que les autres vont t’en croire incapable également…

Pour changer ton regard sur toi-même, j’ai deux ou trois conseils à te donner !

  • FIRST, il faut mieux se connaître! Il faut prendre le temps de se découvrir, de connaître sa valeur mais aussi ses valeurs fondamentales. Pour cela, tu peux faire différents tests sur internet, ou bien te questionner sur les valeurs qui te propulsent, qui te sont chères et indispensables. (Pour te donner une idée moi mes valeurs principales sont l’amour, la liberté, la confiance et le partage). Ainsi, lorsque tu te connais davantage, il te sera plus simple d’identifier si les personnes face à toi partagent tes valeurs, et si tu remarques qu’elles ont des valeurs complètement différentes, tu comprendras que leur jugement t’importe peu.

  • Ensuite, il faut augmenter son estime de soi. Si tu n’as aucune estime de toi, tu seras forcément sujet à la peur du regard des autres, tu n’auras pas confiance en tes actions, en tes idées. Au contraire si tu commences à augmenter cette estime et confiance en toi, ça aura l’effet inverse, et tu porteras moins d’attention au jugement des autres.

  • Enfin, passe à l’action ! Comment peux tu savoir ce que vont penser les gens de toi? Encore une fois je te rappelle que ce ne sont que suppositions. Passe à l’action et tu verras vite qu’en réalité ton pire frein, c’est toi-même!

J’espère que cet article t’aura plu, n’hésite pas à le commenter et partager, et surtout passe faire un tour sur les autres articles du carnaval organisée par Sarah, c’est juste ici !

Du love,

Myriam ♥

1 commentaire pour “« Oui, …Mais que vont penser les autres? »

  1. Merci Myriam pour ce bel article qui explique simplement les choses essentielles !
    Je viens par exemple de comprendre que j’étais bien dans le passage à l’action mais un peu moins bien dans le renforcement de mon estime de moi 😉. Et tu as bien raison de préciser que le « regard des autres » est en fait très lié au regard que l’on porte soi-même sur nous-meme ! Je l’ai bien compris et intégrer en lisant ton article, je vais donc encore plus mettre mon attention là-dessus les prochains mois.
    Merci beaucoup pour ton article et ta participation 😍❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *